Les courants de pensées

Il m’arrive de trainer mes guêtres sur Linkedin. Vous savez, ce réseau social professionnel occupé par les RH et les narcisses. Linkedin est l’endroit parfait pour étudier les courants de pensées de notre société. Le fait que ce soit un réseau professionnel provoque une sorte d’auto-censure de l’expression des idées dissidentes et une sorte d’amplification des idées … de merde.

J’ai noté quatre courants de pensées qui sont à la mode en ce moment:

  • Le féminisme, poussé à l’absurde. Dernière stupidité sur le sujet, une féministe conseille à une jeune femme inexpérimentée, lors d’une réunion de travail à 90% masculine, de prendre la parole dans les cinq premières minutes de la réunion et ceci, je cite, “sans réfléchir”. Et on s’étonnera que certaines femmes ne sont pas prises au sérieux.
  • Le changement climatique, lui aussi poussé à l’absurde. Autre stupidité du sujet, une très grande société laitière, que vous connaissez surement, a lancé un projet d’application mobile pour les fermes laitières afin qu’elles comptabilisent le méthane rejeté par les vaches. Je me demande encore comment nous avons survécu pendant 8000 ans sans ces génies.
  • L’Intelligence artificielle qui, à elle seule, mériterait un livre. Montée au pinacle par la stupidité naturelle, une armée de cadres très sérieux, qui n’ont pas la moindre idée de ce que définit le terme IA, rêvent du meilleur des mondes.
  • Le RCS, celui là est lié au milieu professionnel dans le quel j’évolue et vous ne le rencontrerez pas forcément. C’est encore plus inquiétant d’ailleurs, parce que des professionnels du même milieu parlent carrément d’une nouvelle ère du SMS parce qu’Apple a annoncé qu’ils supporteraient RCS l’an prochain. Calmez-vous les gars, seuls six opérateurs dans le monde ont accepté RCS, et pour cause, les autres n’ont aucune envie de signer un contrat avec Google, ils ont très bien compris que l’objectif du géant de l’Internet était d’appliquer au GSM sa stratégie habituelle: Embrace, Extend, extinguish.

Je ne me fais aucune illusion que les autres branches professionnelles ont également des sortes d’hystéries collectives sur des non-sujets, vaccination ARM chez les uns, voiture électrique chez les autres.

Il y a 20 ans alors que je débutais ma carrière dans l’informatique, je me faisais cette reflexion que nous n’avons encore aucune idée de l’impact de l’Internet sur notre société. Aujourd’hui, je commence à me faire une petite idée sur le sujet, et c’est pas optimiste.